ENJEUX LES ECHOS : DEMAIN L'APOCALYPSE

Publié le par dupuis

Enjeux les échos : demain l’apocalypse

La rédaction d’enjeux les échos a t’elle été noyautée par une secte apocalyptique ? C’est la question que se posera n’importe quel cadre sup avide d’information économique claire et synthétique à la lecture deleur dernière livraison : " Immobilier, bourse : demain le krach ? 

"

Couv noire flèche brisé. L’ambiance n’est pas à la " Gloubiboulga night. "

Effet de couverture cachant un dossier raisonnablement optimiste ? Non, plus on avance dans le dossier, plus le pessimisme des papiers sidére. Car enfin, Enjeux n’est pas un magazine sensationnaliste et racoleur, ce n’est pas Réponse à tout.

Quelques extraits.

 

 

 

 

Manifestement, l’ensemble du dossier a été inspiré par celui de The Economist avant le vacances sur la bulle immobilière et le krach à venir(eux même le cite dans l’encadré sur l’immobilier). Dans un précédent post j’abordais déjà le sujet. Je pensais juste qu’ils iraient plus vite pour recopier.

 non ce ne sont pas vos yeux, c'est un peu flou. Mais bon on est sur un blog ici. Les photos sont floues et les textes

regorgent de fautes d'orthographe. Vous m'en voyez désolé.

 

 

Enjeux les echos est un magazine qui n’a pas une grande audience. Mais il est lu par les journalistes du Nouvel observateur,de Capital, de l’express etc… Il va donc leur être possible de leur côté d’aborder le sujet en douceur, et de le faire passer auprès de direction obtus. Les mois qui viennent vont aussi être marrant pour ceux qui suivent le dossier de l’immobilier.

exemple d'inter : oups

 

Ah au fait. L’équipe de " J’aime le krach " a diligenté un photographe à la rédaction de Enjeux les Echos. Ils démentent fermement les rumeurs affirmant que la rédaction sombré du côté obscurs de l’économie mondiale.

 Une équipe de journalistes motivés toujours prêt à débattre des bienfaits du libéralisme social.

 

Le red chef toujours prêt à se remonter les manche pour mettre les main dans les dossiesr économiques l'affirme : le pessimisme ne passera pas.

Hum j’aime le krach

Amis moteur de recherche bonjour.

Krach immobilier bulle immobilière tendance immobilier paris 2005 l’immobilier va t’il baisser. Enjeux les echos dossier immobilier blog immobilier paris prix de l’immobilier des appartment vente appartement paris, immobilier pas cher location paris.

Ps : ami humain les mots clefs ci dessus étaient destinés aux moteurs de recherhe.

Publié dans jaimelekrach

Commenter cet article

Yrisea 02/04/2009 13:25

On rigole bien moins maintenant ?

beldeche 21/09/2005 12:13

Je suis d 'accord avec toi mais:
[extrait de http://www.bulle-immobiliere.org/fr/economy.html]

Dans son éditorial de Septembre 2004, le Bulletin de la Banque de France, reprenant la formule du prix Nobel d'Economie Joseph Stiglitz, rappelle la définition d'une bulle :

"Une bulle est un état du marché dans lequel la seule raison pour laquelle le prix est élevé aujourd'hui est que les investisseurs pensent que le prix de vente sera encore plus élevé demain, alors que les facteurs fondamentaux ne semblent pas justifier un tel prix."

Les statistiques qui pourrait incider les vendeurs à baisser ne sont pas publiée ou masquées. Par exemple qu'elle est l'évolution du stock de biens immobilliers en vente (en hausse, en baisse, stable) ?

Nous sommes dans ce que l'auteu définit comme dissonnance cognitive:
extrait [http://www.bulle-immobiliere.org/fr/introduction.html]
Par exemple, en ex U.R.S.S., les citoyens vivaient une dissonance cognitive permanente : les médias diffusaient des images de bonheur et de croissance, alors que les files d'attente devant les magasins duraient des heures.

En France, au mois de Septembre 2004, je vivais une situation similaire : les médias diffusaient des messages de pénurie et que je constatais par moi-même que les magasins étaient pleins.

Germain 20/09/2005 12:19

Il était bidon cet article c'était uniquement pour vendre, 2 jours après les Echos publient un dementi par le biais de l'indicateur lesechos / la foret:
http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/200061604.htm
Prix du mètre carré à Paris : toujours aussi haut [ 09/09/05 ]


L'INDICATEUR DE LA SEMAINE



Avant l'été, l'indicateur exclusif Laforêt Immobilier pour « Les Echos week-end » a encore battu un nouveau record absolu, à 5.698 euros le mètre carré. Pour la suite, la tendance observée en juillet et en août ne laisse en rien présagerun ralentissement sur les prix. La progression sur un an bondit de 18,4 %. Alors que de juin 2003 à juin 2004, elle avait réalisé un gain de 11,4 %. Ce chiffre vient effacer la pause, toute relative, observée en mai, où la moyenne était retombée à 5.570 euros. « Tout au long du mois de juin, le volume d'activités est resté important », note Gilbert Chouchana, représentant du réseau sur le secteur Montparnasse. Il relève aussi que les petites superficies ont été particulièrement recherchées. C'est d'ailleurs un phénomène observé depuis le début de l'année. Peut-être les accédants n'ont-ils plus les moyens de se payer davantage ! Il reste quand même des acquéreurs pour les biens de grande qualité, c'est-à-dire dotés de belles surfaces et immédiatement aménageables sans gros travaux. Mais de l'aveu des professionnels, ces appartements « zéro défaut » sont extrêmement difficiles à dénicher.


F. L. B.

L'immobilier s'est consolidé à la hausse, une baisse est impossible, ces prix là sont rentrés dans les moeurs et aucun vendeur ne lachera le moindre euro.

De toute facon AUCUNE statistique à ce jour n'a fait état d'une quelconque baisse...

Sarkophage 20/09/2005 07:15

Moi aussi j'aime le krach !
Je m'appelle Nicolas ... et j'ai l'ambition d'un nabot-léon

Sarkophage
http://sarkostique.over-blog.com

Aytep 17/09/2005 10:23

Il va falloir agrandir les cimetières. Sur les tombes des primo accédants on écrira "Mort pour la bulle immobilière, que Dieu rembourse ses dettes". Amis naïfs, continuez à acheter faut que ça monte plus fort, on y est presque faut qu'ca pète ! Continuez à acheter des poubelles, un dernier petit effort ....